[ ]

2011





Rectangles découpés dans une toile de Jouy.






Dans cette installation, ont été découpés quelques rectangles dans la toile de Jouy recouvrant les murs d’une des chambres du Château de Rentilly. Cette intervention discrète témoigne d’un manque et d’une dimension occultée, rend compte de traces que l’on aurait cherché à effacer, de drames que l’on se serait efforcé de contenir. Effaçant un pan d’histoire, elle brouille l’appréhension du lieu et met en place une sorte d‘énigme à l’image d’un puzzle dont il manquerait des pièces importantes.

Les motifs répétés de l‘étoffe laissent deviner pourtant que des personnages figuraient sur la toile découpée, induisant l’implication d’acteurs qui auraient été délibérément écartés. Il est ainsi question dans l’installation d’un pan de récit délibérément tû, comme assourdi par l‘épaisseur des murs de la chambre.

Prévue initialement pour l’exposition Chambres sourdes, cette proposition a été finalement abandonnée en raison d’un changement d’organisation des différents projets à l’intérieur de l’espace d’exposition.

Plus d'images




Dans la même série


Copyright © 2016 Laurent Fiévet